Célébrités

Anaëlle Guimbi évincée de Miss Guadeloupe 2020 : la proposition de Sylvie Tellier

Depuis l’annonce de l’éviction d’Anaëlle Guimbi de l’élection de Miss Guadeloupe 2020, la colère gronde sur les réseaux sociaux. Au milieu de la bataille, Sylvie Tellier a réagi. Elle a lancé un appel à la jeune femme.

Sylvie Tellier

Depuis plusieurs jours, le concours de Miss France fait face à un gros scandale. Anaëlle Guimbi, candidate à l’élection de Miss Guadeloupe 2020, a été évincée de la compétition sans avoir le temps de défiler face aux juges. La raison ? Des photos dénudées prises dans le cadre de la prévention du cancer du sein. Rien de sexy ou de vulgaire, bien au contraire, mais des images artistiques prises pour une campagne officielle. Malheureusement, la jeune femme âgée de 20 ans a été dénoncée auprès du comité, et a donc vu ses rêves s’envoler. Sur Instagram, Sylvie Tellier a rapidement réagi à cette affaire afin d’endiguer la colère qui était en train de grimper. “Le règlement Miss France ne permet pas de participer à des photos, captations audiovisuelles ou tout événement exposant les parties intimes d’une candidate. Si notre règlement ne prévoit pas explicitement d’exceptions nous savons faire preuve de sensibilité et de flexibilité lorsque le contexte est particulier”, avait expliqué la patronne des Miss France, assurant avoir pris contact avec Anaëlle Guimbi pour discuter de tout cela avec elle.

« Je serai ravie de la rencontrer »

Pas de quoi apaiser les tensions, puisque d’anciennes Miss France ont rapidement pris position contre cette décision, ainsi que Valérie Trierweiler ou encore la journaliste Françoise Laborde. Invitée dans C’Cauet ce lundi 24 août, la candidate exclue n’avait pas caché sa déception, et a révélé que l’on lui a proposé de se représenter pour 2021. Une proposition que la jeune femme a refusé. Du côté de Sylvie Tellier, rien ne va. Alors que Geneviève de Fontenay a descendu son ancienne protégée, l’ancienne Miss France a qualifié cette affaire de “procès vraiment injuste”.

Après que les présidentes du réseau Amazones, qui soutient les femmes atteintes de cancer, ont dénoncé une “sexualisation du sein”, la directrice de la Société Miss France a réagi. Sylvie Tellier a tenu à rappeler que la Société Miss France possède l’association Les Bonnes Fées, qui “œuvre au quotidien pour venir en aide aux patients atteints du cancer dans les centres à Nancy, Lyon et bientôt à Lille”, rappelle le Parisien. Pour calmer le jeu, Sylvie Tellier aimerait beaucoup rencontrer Anaëlle Guimbi. “Je serai ravie de la rencontrer, tout comme l’association les Amazones avec qui le comité de Guadeloupe travaille régulièrement”, espère-t-elle. En revanche, hors de question de destituer Kenza Andrèze-Louison, qui a été élue Miss Guadeloupe 2020. “Cela serait trop injuste”, a souligné Sylvie Tellier. Une phrase qui risque, encore, de faire débat.

Source: Lire L’Article Complet