“Affligeant”, “irresponsable”… Brigitte Macron met la gauche sur les nerfs !

Brigitte Macron est la femme du moment. Dans le cadre de l’Opération Pièces Jaunes, la Première dame a accordé plusieurs entretiens à la presse. Dans Le Parisien, ce mercredi 11 janvier, l’épouse du président s’est frotté aux questions des lecteurs du quotidien et l’une des ses réponses agace particulièrement la gauche depuis.

Une réponse spontanée aux conséquences malheureuses. Ce mercredi 11 janvier, Le Parisien a dévoilé un entretien entre ses lecteurs et Brigitte Macron, à l’occasion de l’Opération Pièces Jaunes. Une certaine Inès a ainsi demandé à la Première dame sa “conviction” concernant le port de l’uniforme à l’école. “J’ai porté l’uniforme comme élève : quinze ans de jupette bleu marine, pull bleu marine. Et je l’ai bien vécu. Cela gomme les différences, on gagne du temps et de l’argent. Donc je suis pour le port de l’uniforme à l’école, mais avec une tenue simple et pas tristoune”, a répondu l’épouse du président. Et si cette déclaration n’a, à première vue rien de choquant, elle a provoqué un vent d’indignation dans les rangs de la gauche.

Car non, le sujet de l’uniforme n’est pas apolitique. À chaque élection présidentielle, d’ailleurs, il est abordé, furtivement ou non, par les candidats. Et en se disant favorable à ce type de mesure, l’ancienne professeure de lettres a donné du crédit aux idées portées par le Rassemblement national. “Affligeant. Brigitte Macron appuie la proposition rétrograde que le RN défendra demain à l’Assemblée”, fustige sur Twitter la cheffe du groupe écolo à l’Assemblée, Cyrielle Chatelain. “Donc la femme du Président prend position pour défendre une politique publique le jour où le RN la propose dans sa niche à l’Assemblée. La digue est effondrée”, regrette la nouvelle secrétaire nationale d’EELV, Marine Tondelier.

>> PHOTOS – Brigitte Macron : ses plus beaux looks blancs

[ #Uniforme ]

Donc la femme du Président prend position pour défendre une politique publique le jour ou le #RN la propose dans sa niche à l'Assemblée.

La digue est effondrée.https://t.co/0SrejUnERM

Marine Le Pen salue l’“accord” de Brigitte Macron

Côté insoumis, la déception est la même. L’extrême droite et la macronie marchent main dans la main. Macron promettait des digues, en vérité ce sont des ponts”, philosophe tristement le député de Seine-Saint-Denis Thomas Portes. “Extrêmement surpris de l’irresponsabilité de Brigitte Macron qui en une seule interview désavoue le ministre de l’éducation nationale et emboîte le pas de l’extrême droite”, résume Rodrigo Arenas, élu LFI à Paris, sur le réseau social.

Demain le RN va présenter une proposition de loi pour l’uniforme à l’école. Aujourd’hui Brigitte Macron se dit favorable à un port de l’uniforme à l’école. L’extrême-droite et la macronie marchent main dans la main. Macron promettait des digues, en vérité ce sont des ponts.

Dans l’hémicycle, ce jeudi 12 janvier, les débats se sont donc naturellement concentrés sur l’intervention de la femme du chef de l’État. “Elle est libre de voter Le Pen, […] mais elle n’a aucune légitimité démocratique pour s’immiscer dans le débat parlementaire”, a insisté Paul Vannier au pupitre de l’Assemblée nationale, tandis que Marine Le Pen saluait l’“accord” de la Première dame par rapport au projet de loi de son groupe. “On dit : sous la robe, il n’y a ni sexe, ni âge. Ça devrait vous faire plaisir, vous qui parlez du sexe en permanence !” s’est amusée l’ex-présidente du RN en s’adressant aux députés de la Nupes.

[email protected] critique la "nouvelle ministre de l'Éducation", Brigitte Macron, qui s'est prononcée pour le port de l'uniforme à l'école.
"Elle est libre de voter Le Pen, […] mais elle n'a aucune légitimité démocratique pour s'immiscer dans le débat parlementaire."#DirectAN pic.twitter.com/apWqrrUJ64

[email protected]_officiel bat en brèche les arguments de l'inutilité de l'uniforme, pointant l'existence d'une telle tenue chez les magistrats et les avocats. "On dit : sous la robe, il n'y a ni sexe, ni âge. Ça devrait vous faire plaisir, vous qui parlez du sexe en permanence !"#DirectAN pic.twitter.com/HSaNoyedIJ

Brigitte Macron ne s’attendait sûrement pas à cette nouvelle polémique, elle qui, au journal télévisé de TF1, avait expliqué “surveiller ce qu’elle dit”. “Je fais plus attention parce que, ce que je dis, ça n’engage pas que moi. Donc, là, j’ai très peur. J’aimerais mieux avoir une parole plus libérée”, avait-il détaillé, un brin frustrée. Nul doute que cet entretien avec Le Parisien, qui inonde Twitter depuis 24 heures, l’aura définitivement vaccinée.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Brigitte Macron

  • Emmanuel Macron

À découvrir en images

PHOTOS – Brigitte Macron : ses plus beaux looks blancs




Autour de

Source: Lire L’Article Complet