Célébrités

Affaire Benjamin Griveaux : ce nouveau rebondissement qui pourrait tout changer pour Piotr Pavlenski

Désigné dans l’affaire Benjamin Griveaux comme étant celui qui a diffusé les vidéos intimes de l’homme politique, Piotr Pavlenski n’a pas dit son dernier mot. Le Russe à l’origine du scandale a peut-être trouvé la faille pour échapper à une condamnation…

Benjamin Griveaux

Le 14 février dernier, jour de la Saint-Valentin, Benjamin Griveaux annonçait officiellement qu’il renonçait à être candidat aux municipales. Quelques jours plus tôt, le mari de Julia Minkowski avait vu ressurgir sur la Toile plusieurs vidéos embarrassantes. S’il n’était pas formellement identifié sur ces images où on pouvait voir un homme en train de se masturber, son retrait de la course à la mairie de Paris annonçait le début d’une longue affaire judiciaire. À l’origine de la fuite, Piotr Pavlenski n’avait pas tardé à revendiquer la mise en ligne des vidéos du candidat LREM, remplacé au pied levé par Agnès Buzyn. Cet homme de 36 ans se présentant comme un artiste et dissident russe avait présenté son projet, Pornopolitique, comme une manière de montrer les côtés sombres des hommes politiques.

Dans le cas de Benjamin Griveaux, il confiait à Libération : « C’est quelqu’un qui s’appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu’il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire. Ça ne me dérange pas que les gens aient la sexualité qu’ils veulent, ils peuvent même baiser des animaux, pas de problème, mais ils doivent être honnêtes ». Interpellé le 15 février par les forces de l’ordre, l’activiste russe avait été mis en examen trois jours plus tard avec sa compagne, Alexandra de Taddeo. Ancienne conquête de Benjamin Griveaux, c’est à elle qu’étaient destinées les vidéos intimes de Benjamin Griveaux. Depuis, l’affaire suit son cours mais un coup de théâtre pourrait bien remettre en question la suite de l’instruction.

La mise en examen de Piotr Pavlenski bientôt annulée ?

Dans son édition du lundi 10 août, Le Parisien se penche sur une demande de Piotr Pavlenski. Le Russe réclame tout simplement l’annulation de sa garde à vue. « Le fait que M. Pavlenski n’ait pas été assisté de l’avocat de son choix pendant la garde à vue l’a privé de l’assistance d’un avocat de son choix et il a ainsi été privé de la possibilité de choisir de répondre aux questions lors des auditions », fait savoir Yassine Bouzrou, l’un des deux avocats de Piotr Pavlenski, dans une requête en nullité déposée devant la chambre de l’instruction de Paris le 30 juillet. À la suite de son interpellation, l’artiste russe s’était vu opposer un refus concernant le choix de son avocat, Juan Branco. À l’époque, le parquet estimait qu’il pouvait y avoir « un possible conflit d’intérêts » puisque l’homme était lui aussi cité dans la plainte, en référence à une photo où il posait avec Piotr Pavlenski lors du Nouvel An 2020. La défense de Piotr Pavlenski dénonce désormais « une violation des droits de la défense » et espère l’annulation pure et simple de la garde à vue du Russe. Conséquence directe de cette demande, c’est la mise en examen du compagnon d’Alexandra de Taddeo qui pourrait elle aussi être annulée…

Source: Lire L’Article Complet