“A quel point est-il stupide ?” : le prince Harry atomisé à la télé britannique

À quelques jours de la sortie des mémoires du prince Harry, l’animatrice britannique Isabel Oakeshott s’interroge en direct à la télé : « À quel point est-il stupide ? » Invitée sur son plateau, l’experte royale Katie Nicholl a tenté de nuancer et de comprendre les réelles intentions du cadet du roi Charles III.

Harry, un prince « incongru », « perdu »… Invitée sur le plateau de Talk TV, l’experte royale Katie Nicholl est revenue sur les révélations du prince de Sussex dans ses mémoires intitulées Spare (le suppléant, en français). À paraître ce 10 janvier, elles promettent des confidences sur sa vie à Buckingham, ses années passées à l’armée, ses souvenirs d’enfance avec Lady Diana et sa mort, mais aussi sur ses liens avec la famille royale. Face à toutes ces révélations, l’animatrice Isabel Oakeshott s’interroge : « À quel point est-il stupide ? À quel point le prince Harry est-il hypocrite ? »

« Beaucoup de personnes le trouvent décevant, admet l’experte de la famille royale britannique. L’idée qu’il puisse dire que la porte est ouverte pour un retour et une réconciliation, qu’il croit au futur de la monarchie est si incongrue avec ce qu’il fait et l’impacte que ses mots ont sur la monarchie ». Pour Katie Nicholl, le prince Harry est illusionné et « perdu dans son propre monde ».

"How thick is Prince Harry?"

Isabel asks the question of royal commentator Katie Nicholl, who has met the prince many [email protected] | @IsabelOakeshott | @TiceRichard | @TalkTV | #PMU pic.twitter.com/rB6fP7Flpz

>> Harry et Meghan Markle, Märtha Louise de Norvège, Juan Carlos… Ces scandales qui ont marqué le gotha en 2022

Prince Harry « ne s’est pas senti entendu »

« Il faut qu’on parle de ce qu’il essaie d’accomplir avec tout ça », tente de comprendre l’animateur Tice Richard. Concordant avec l’idée de l’appât des gains générés par les ventes de ses mémoires, Katie Nicholl tente de nuancer. Pour elle, le prince Harry a un « authentique souhait » de « raconter son histoire ». « Je pense que pendant longtemps il « ne s’est pas senti entendu (…). L’idée d’être le suppléant l’a suivi pendant longtemps », ajoute-t-elle.

Le prince Harry lui aurait alors confié vouloir « une vie normale, vouloir prendre le métro et pouvoir aller prendre un café ». « Il veut tout ce qu’il n’a eu depuis sa naissance ». « J’ai peur qu’il n’ait voulu que les privilèges d’être un membre de la royauté, mais pas ses devoirs. Et j’ai le sentiment qu’il ne prendra jamais ses responsabilités », confie l’autrice du livre William et Harry : Derrière les murs du palais. « Il veut être au sein de la famille royale et en dehors, gagner de l’argent en représentant la reine… Cela ne pouvait pas marcher. Il a tenté de créer une façon de faire« , conclut-elle.

Crédits photos : Capture d’écran

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Harry d’Angleterre

À découvrir en images

Harry et Meghan Markle, Märtha Louise de Norvège, Juan Carlos… Ces scandales qui ont marqué le gotha en 2022

Lorsqu’ils ont annoncé leur volonté d’apparaître dans un documentaire Netflix pour raconter leur vérité, Meghan Markle et le prince Harry ont fait trembler la Couronne. Si les premiers teasers laissaient présager du pire, la famille royale britannique a finalement été relativement épargnée, les époux Sussex préférant s’attaquer à la presse anglaise.

Malgré la mort de sa grand-mère Elizabeth II en septembre 2022, le prince Harry n’a pas changé ses plans. En parallèle du documentaire Netflix, le frère du prince William a prévu de sortir ses mémoires, qui pourraient s’annoncer « explosives » si l’on en croit les tabloïds britanniques, au mois de janvier 2023. Un ouvrage intitulé Spare, dans lequel le père d’Archie et Lilibet devrait dévoiler les coulisses de la famille royale, en livrant là encore sa vérité, quitte à froisser les membres de la Couronne…

En marge du Mondial de football 2022, le prince William, qui est aussi prince de Galles depuis que son père Charles III a accédé au trône, s’est attiré les foudres des supporters Gallois en remettant son maillot à l’équipe d’Angleterre en vue de la coupe du monde au Qatar. Face à la polémique, l’époux de Kate Middleton a finalement refusé de trancher entre les deux équipes. Dans un tweet daté du 21 novembre, il a souhaité « bonne chance » à l’Angleterre et au Pays de Galles.

Ces dernières années, plusieurs employés travaillant pour Meghan et Harry ont claqué la porte. Depuis 2018, déjà quatorze personnes ont démissionné selon le Daily Mail. Les Sussex seraient-ils des patrons tyranniques ?

Autour de

Source: Lire L’Article Complet