Beauté

Comment utiliser une éponge de teint pour qu'elle ne devienne pas un nid à microbes ?

Une étude britannique pointe du doigt cette éponge aussi ludique que pratique, mais qui serait un vrai nid à bactéries. L’occasion de revenir sur le b.a-ba de cet outil à l’effet teint miracle.

Impossible pour une fan de beauté de passer à côté de ces petites éponges fluo en forme d’œuf. Simple gadget ou outil multifonctions ? En tout cas, s’il a les faveurs de nombreuses femmes pour peaufiner leur teint, il l’est moins des scientifiques de l’université Aston à Birmingham. Ces derniers ont en effet dévoilé une étude qui rapporte notamment que 9 produits de maquillage sur 10 seraient recouverts de bactéries, toutes n’étant pas forcément dangereuses heureusement. Parmi les rouges à lèvres, eye-liners et autres mascaras testés, l’éponge de teint se voit pointée du doigt. L’étude rapporte en effet que 93 % des femmes ne l’ont ainsi jamais nettoyée, quand 64 % reconnaissent l’utiliser même après l’avoir fait tomber par terre. L’occasion de faire le point sur les do’s and don’ts de cet outil pour en optimiser son utilisation quotidienne.

Do : l’humidifier avant chaque utilisation

Beaucoup n’ont pas le réflexe d’humidifier leur éponge. C’est pourtant la base de son fonctionnement. Cette pratique lui permettra ainsi de doubler en volume et d’être moins rugueuse. Surtout, elle lui évitera d’absorber une partie du produit appliqué, l’outil étant déjà humide de l’intérieur. Le Beauty Blender, et ses confrères, se veulent donc plus économiques qu’un pinceau, puisqu’ils permettent d’utiliser moins de produit.

Comment l’éponge de teint s’est imposée dans notre quotidien

Au début des années 2000, avec les évolutions techniques de l’audiovisuel, le maquillage devait se faire discret à l’écran. Fini l’effet plâtre ! Rea Ann Silva, qui travaille dans les coulisses d’une série, décide de créer un outil pour un teint naturel zéro défaut, afin d’appliquer et d’estomper le fond de teint à la perfection. Le Beauty Blender naît en 2002.
Au fil des années, ses collègues et clients deviennent adeptes de l’outil, commercialisé en 2007. C’est le début d’un succès phénoménal, rapporté par le site américain Racked : entre cette date et mai 2016, 6,5 millions de ces petits objets ont été vendus. L’essor des tutos de maquillage de pro, la mode du contouring, et la blogosphère ont aidé à faire monter ce chiffre. Et, d’autres marques de maquillage ont décliné l’objet insolite dans différentes formes et matières, de Sephora à Real Techniques en passant par Fenty Beauty, la marque de Rihanna. 

Do : appliquer son fond de teint, et bien plus encore

Qui a dit qu’une éponge ne servait qu’à appliquer fonds de teint, correcteurs et anticernes ? En fait, ces petits œufs spongieux peuvent aussi appliquer poudres libres, fards à paupières, autobronzants et soins pour le visage. Le modèle original convient à toutes ces utilisations, mais d’autres produits plus ciblés sont venus compléter l’offre : le Beauty Blender Micro Mini pour les zones difficiles d’accès, le modèle Pure, sans colorant, pour sérums et crèmes hydratantes, ou encore le Bodyblender, pour le maquillage du corps. L’éponge teint miracle de Sephora possède par exemple un côté large, dédié à l’application de fond de teint et de blush, puis un côté fin pour atteindre les zones plus difficiles d’accès, comme les cernes. Les adeptes inconditionnelles de pinceaux peuvent également s’en servir comme d’un outil de finition, pour estomper et effacer les traces laissées par ces derniers.

En confinement, les célébrités s’affichent sans maquillage

L’actrice Lily Collins affiche un teint totalement nu durant la période de confinement. (Posté le 29 mars 2020.)

Dans une vidéo postée sur son compte Instagram, l’actrice Dakota Fanning s’affiche sans un brin de maquillage et incite ses fans à rester chez eux. (Posté le 16 mars 2020.)

Reese Witherspoon s’est accordé une petite randonnée, et en a profité pour aérer sa peau. (Posté le 20 mars 2020.)

Jeune maman, le mannequin Ashley Graham arbore un teint radieux. (Posté le 15 mars 2020.)

Do : le laver à chaque utilisation

Nettoyer ses pinceaux et éponges est incontournable pour avoir une peau saine… et pour éviter les (mauvaises) surprises. En 2015, une vidéo de la Youtubeuse Stevie Miller sert de contre-exemple : après avoir découpé son éponge de teint, elle a découvert qu’un insecte y avait pris ses quartiers ! Pour ne pas se retrouver dans cette situation extrême, le procédé est pourtant simple : après chaque utilisation, il suffit de verser quelques gouttes de shampoing, savon, ou de nettoyant développé pour cet usage (comme le blendercleanser solide ou liquide de Beauty Blender) sur l’éponge, la presser plusieurs fois dans son poing, rincer, et laisser sécher à l’air libre. Des réflexes à adopter aussi dès que l’on fait tomber son éponge sur le sol ou dans le lavabo.

Don’t : le ranger dans sa trousse de toilette

Le meilleur moyen de créer un eldorado pour les bactéries serait d’enfermer une éponge de maquillage dans une trousse de toilette, une armoire, ou un tiroir. Les lieux humides comme les salles de bains sont à risque quand il s’agit de la prolifération de ces petites bêtes. Il faut donc opter pour un endroit aéré. Mais, de par sa forme arrondie, il est souvent impossible de poser l’outil make-up debout. Pour éviter de le laisser rouler à sa guise sur un rebord d’évier humide, on peut directement l’acheter avec son socle, le bling.ring, comme le propose la marque Beauty Blender. Sinon, un «range-éponge» a été créé : Blenderelle. L’outil en forme de tulipe, disponible sur Amazon, a été spécialement conçu pour contenir l’éponge proprement, afin qu’elle puisse s’aérer, être rangée et transportée. De quoi offrir un trône au roi de notre vanity.

Don’t : appliquer les produits en frottant

Rien de compliqué. Avec une éponge de maquillage, il suffit de tapoter pour fondre la matière sur la peau. Mais attention, la technique diffère cependant avec certains concurrents du célèbre Beauty Blender : avec la Miracle Complexion Sponge de Real Techniques et la Precision Makeup Sponge de Fenty Beauty par exemple, il est possible de frotter grâce à la surface plane.

Don’t : ne pas le remplacer régulièrement

Sur beautyblender.fr, il est annoncé qu’une éponge a une durée de vie moyenne de trois mois. Bien sûr, elle ne se désintègrera pas automatiquement au bout de 90 jours. Tout dépend de la fréquence d’utilisation et de lavage, ainsi que des conditions dans lesquelles elle est conservée. Il est tout de même fortement déconseillé d’attendre trop longtemps pour la remplacer, car avec le temps elle s’abîme et perd de son efficacité. Pour un teint naturel zéro défaut, l’éponge de teint ne demande donc qu’à être chouchoutée… et régulièrement remplacée.

Publié en mars 2017, cet article a fait l’objet d’une mise à jour.

Source: Lire L’Article Complet